Depuis le temps que cela me titille…

Christophe le 18 janvier 2008

En effet, il y a quelques semaines maintenant que j’y pense, et je saute le pas. J’ai commencé par réfléchir à ce que j’avais envie d’écrire, et pourquoi, puis j’ai cherché la manière de le faire. J’ai étudié les différents outils diponibles sur le « marché » (Blogger, WordPress, canalblog, etc), ainsi que les différentes possiblités de mise en oeuvre (solutions pré-installée ou hébergement perso). Finalement, j’ai opté pour WordPress, que j’ai installé chez mon hébergeur. Pourquoi ce choix, me direz-vous, puisqu’il existe des solutions où il n’y a plus qu’à écrire ???

Eh bien, pour plusieurs raisons :

  • j’aime bien avoir les mains libres, et choisir la manière d’organiser mon contenu. Si je veux mettre de la publicité, je veux pouvoir en mettre à ma guise, et je ne veux pas non plus être contraint d’en mettre si cela n’est pas mon choix.
  • Ensuite, j’aime bien « la technique » et j’avais envie de voir « l’envers du décors ». Donc j’ai voulu choisir l’outil et l’installer de mes propres mains. Cela me donne également l’illusion d’avoir plus de choix dans les différents paramétrages et widgets installés.

Et je ne suis pas mécontent de mon choix : WordPress est un outil très facile à installer et à utiliser. Par ailleurs, les possibilités – en terme de fonctionnalités et d’ergonomies – paraissent infinies. Je le conseillerais donc à toutes personnes souhaitant commencer un blog.

J’écrivais tout à l’heure que j’avais réfléchis au contenu et thématiques de mon blog. Je ne souhaite pas – comme d’autres – parler de ma vie, de ce que je fais pendant mon temps libre, ou au travail. Je ne souhaite pas non plus aborder un thème directement lié à ma profession, et je ne veux pas plus parler d’informatique et de web, même si le sujet me plait beaucoup. Il y a déjà beaucoup de monde qui en parle, et je ne pense pas avoir énormément de choses à apporter.

Je souhaite aborder un thème qui me plaît, où j’ai le sentiment de pouvoir échanger avec les autres, exprimer mes pensées et avoir le retour de mes lecteurs – si, si, il y en aura – dans le but de créer un échanges fructueux. J’ai donc choisi de parler des modes de vie et de pensée. Je souhaite exprimer mes réflexions, détailler mes observations et lectures sur la manière dont vit tout un chacun, en analysant les liens pouvant exister entre les modes de vie – et de pensée – et l’environnement culturel.
J’en vois déjà certains penser « Oh la ! Ca va être barbant !!! ». Non, non !! En fait, le sujet eet passionnant ! Nous agissons souvent en pensant que c’est le fait de notre volonté et que nous sommes libres d’agir ainsi alors qu’en fait nous sommes sous l’influence – pour ne pas dire sous l’emprise – de notre culture. Je voudrais donc mettre en lumière ces effets de la culture « ambiante », sur nos façons de faire, et d’être.  « Un exemple ??? » – « Tout de suite, Monsieur ».

Je vais en prendre un petit, mais assez parlant. De nos jours, les jeunes futurs parents n’ont que l’embarras du choix lorsqu’ils doivent choisir un prénom pour le bébé qui va arriver. Ils y passent du temps, font des listes, les classes, raillent des prénoms, en reprennent d’autres, font des recherches sur Internet, le tout en s’assurant d’être « dans l’air du temps » mais s’échinent néanmoins à trouver un prénom bien original. Et enfin, Ca y est, le choix est fait. Il est beau et original ; personne ne porte ce splendide prénom  ! Et 3 ans plus tard, lorsqu’il entre à l’école, ses parents découvrent une chose étrange : 5 autres enfants de son école portent le même prénom, et 10 autres un prénom qui ressemble fortement ! Comment est-ce possible ???!!!

C’est là toute la force de l’environnement culturel. Il agit inlassablement, sans qu’aucun ne s’en rende compte.

Ce thème sera étudié sous différents aspects et les sujets suivants pourront être abordés : comportements, relations sociales, nutrition, art, marketing, etc.

Ensuite, je tenterai de nous extraire de cette « pression » pour envisager, avec vous, d’autres choix, et ouvrir l’éventails des possibilités.
« Mais dans quel but ??? », me direz-vous.
Et bien justement pour avoir le choix, le choix d’être différent…

En mettant en lumière ces liens, et surtout les origines de nos modes de vie, nous devrions être capables de nous en extraire, gagnant ainsi en objectivité et en ouverture d’esprit. Nous devrions donc pouvoir élargir nos horizons :

  • être en mesure d’agir différemment, peut-être plus en adéquation avec nos propres valeurs, et donc pouvoir se sentir mieux, dans sa tête et dans sa peau,
  • mieux apprécier les modes de vie différents des nôtres et donc mieux apprécier les autres.

Et lorsqu’on se sent bien avec soi et avec les autres, on n’est plus très loin du paradis…

4 réponses à “Depuis le temps que cela me titille…”

  1. Félicitations pour le lancement de ce blog ! Le sujet promet d’être intéressant.. 🙂

  2. salut Christophe !
    Bravo de t’être lancé : c’est une belle aventure que de tenir un blog. Ton texte de lancement me plait beaucoup (et hop, 1 flux de plus dans l’aggrégateur !)
    à bientôt !

  3. Merci à tous les deux pour vos encouragements. J’espère que ce blog sera à la hauteur de vos (et mes) attentes.
    A très bientôt

  4. blogger, wordpress, canalblog, etc … point de détail très important 😉 merci pour ce billlet ! continue !

Trackbacks/Pingbacks

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>